06 03 13 04 74

Qu’est ce que le web marketing ?

Le web marketing est l’art et la manière d’adapter les techniques de marketing à Internet. Le web marketing, quand il est bien utilisé peut aussi couter beaucoup moins cher que le marketing classique à efficacité égale. En effet, le web marketing dispose d’une grande variété de points de contacts avec la cible, vous pouvez par exemple cibler une tranche très précise de la population, et très rapidement avoir en retour le nombre de réponses, ainsi que tout un tas d’informations sur les profils des personnes qui sont parvenues à voir cette publicité : âge, sexe, moyens d’accès, pourcentage de personnes ayant cliqués ou achetés etc… Une mine d’information qui permet de réagir rapidement et d’améliorer la communication. C’est pourquoi le web marketing est un domaine à part entière qui vient compléter le marketing classique.

La stratégie

Définir une stratégie claire pour votre site c'est gagner du temps et de l'argent

Définir une stratégie claire pour votre site, c’est gagner du temps et de l’argent

Quels sont les gains espérés parce que l’on va mettre en place ? Notoriété, visibilité, recrutement, ventes ? Avant tout il faut procéder à un audit pour voir quels sont les points faibles, la concurrence, … ainsi qu’une analyse de l’action commerciale de la société or du web. En effet parfois les points forts d’une entreprise sur le terrain ne se retrouvent pas son site web, or ce sont eux, dont on connait déjà la pertinence, qui seront les plus faciles à mettre en place.

Mise en place d’actions et tracking

Une fois l’analyse réalisée, apparaissent les points principaux à travailler pour améliorer la situation. Pour les petites entreprises, qui n’ont ni les moyens financiers, ni les moyens humains pour mettre trop d’actions en même temps il est plus simple de se concentrer sur une seule action et de passer à la suivante une fois celle-ci terminée. Pour les entreprises avec plus de moyens, il faut envisager la communication dans son ensemble. Ces actions mises en place, on analyse leur performance grâce aux outils de tracking afin de corriger et d’optimiser le travail mis en place.

La fidélisation

Pour une activité soumises à des devis la fidélisation peut se trouver en partie or du web, par la manière de traiter le client une fois le contact établi, rapidité de réponse, qualité de celle-ci, qualité de la livraison ou de la prestation etc… Pour une marque produit ou de la vente en ligne, il faut gérer la fidélité presque entièrement avec le web. Pour cela il est important de travailler la notoriété en soignant notamment la communication directe avec ses clients via, par exemple, les réseaux sociaux.

Une entreprise unique, un produit unique, une communication unique

Il n’est plus possible de reprendre un plan de communication et de l’appliquer à d’autres domaines, le niveau de détail et de performances amené par internet implique désormais à chaque fois du sur-mesure. De plus, le niveau de saturation des cibles par de la communication impose d’être encore plus percutant en mettant en avant les spécificités et originalités des marques produits et entreprises.

Les principaux leviers du web marketing :

Le référencement naturel :

Egalement appelé SEO (search engine optimisation), c’est un travail très technique et demandant beaucoup de connaissance et d’esprit d’analyse. Le référencement naturel ou SEO a plusieurs avantages quand il est bien réalisé :

– Pas besoin d’aller vers l’internaute, c’est lui qui vient à vous

– Le taux de clics et le taux de transformation en commande ou contact est bien plus fort pour le référencement naturel que le référencement payant.

– Une fois bien positionné, le gain perdure dans le temps (il déclinera lentement si on ne l’entretient pas)

Google qui représente 90% des part de marché en France, fait constamment évoluer son algorithme de recherche avec des mises à jour célèbres aux noms d’animaux évocateurs comme Panda, Pingouin… Sans rentrer dans le détail technique, il faut en retenir que petit à petit Google interdit les méthodes de référencement « toxiques » afin de privilégier le contenu de qualité. Cela va de pair avec un nombre de pages existantes sur internet toujours plus grand obligeant le moteur de recherche à faire encore plus le tri.

 

Pour certains cet outil peut se révéler un piège qui, mal suivi, peut entrainer des dépenses importantes et mal maîtrisées.

Le référencement payant :

Appelé en anglais SEA (Search Engine Advertising). C’est le fond de commerce de Google. Même si cela a tendance à diminuer, combien de fois j’ai entendu des gens me dire « Ha bon Google n’est pas un service gratuit ! ». Et non, dans le monde réel, les entreprises sont là pour gagner de l’argent, sur internet c’est pareil. Sur chaque page Google il se réserve un espace pour positionner 3 liens sponsorisés au-dessus de résultats de recherche naturels ainsi que 7 liens sponsorisés sur le côté. Le système mis en place par Google est un système d’enchères, plus l’annonceur paye et mieux il sera positionné et souvent. Le prix à payer par l’annonceur pour chaque fois clic d’un internante est défini par le marché et peut aller de quelques centimes à plusieurs dizaines d’EUROS, selon le mot clé.

Les outils de Google pour gérer les campagnes sont bien faits et très complets et demandent aussi un peu d’expertise, surtout si on veut suivre correctement le tracking pour suivre par exemple combien de personnes sont arrivés par cette annonce et ont ensuite déclenché une vente ou une demande de devis.

Pour certains cet outil peut se révéler un piège qui, mal suivi, peut entrainer des dépenses importantes et mal maîtrisées.

Le display

L’affichage display est un affichage payant également, il ne s’agit plus ici de répondre à une question de l’internaute, mais de lui proposer des bandeaux publicitaires quand il navigue sur le net. C’est le principe de la publicité classique comme par exemple les encarts publicitaires dans les journaux, mais adapté à Internet. La rémunération de ces espaces publicitaires peut être à l’affichage ou au clic. L’avantage d’internet est de pouvoir cibler un public en particulier homme ou femme, tranche d’âge, intérêt pour tel sujet etc… et d’avoir des informations sur le comportement des internantes (pourcentage de clics pour un bandeaux par rapport à un autre etc…)

L’E-mailling

Celui-ci a beaucoup évolué ces dernières années, après une période faste, il a eu tendance à être enterré par le phénomène du spamming. Actuellement on privilégie la technique du « opt-in » qui permet d’envoyer les Emails uniquement à des personnes qui ont accepté d’en recevoir sur un sujet donné. Du coup la performance de ce type de communication remonte. Avant tout, il est très intéressant de ne pas oublier ses propres clients, c’est toujours intéressant pour leur vendre de nouveaux produits ou services et les fidéliser.

L’E-mailling

Celui-ci a beaucoup évolué ces dernières années, après une période faste, il a eu tendance à être enterré par le phénomène du spamming. Actuellement on privilégie la technique du « opt-in » qui permet d’envoyer les Emails uniquement à des personnes qui ont accepté d’en recevoir sur un sujet donné. Du coup la performance de ce type de communication remonte. Avant tout, il est très intéressant de ne pas oublier ses propres clients, c’est toujours intéressant pour leur vendre de nouveaux produits ou services et les fidéliser.