06 03 13 04 74

Comment faire pour que votre site web soit bien référencé ? Un peu d’histoire.

Depuis la naissance d’internet et des sites web, le référencement a toujours été au cœur des préoccupations des particuliers ou entrepreneurs qui souhaitent travailler grâce à ce nouveau média. Si au début il était facile de se référencer, cela a bien évolué, en effet le nombre de sites web présent sur la toile est de plus en plus important et Google se doit donc de faire le tri entre les site, son but étant de proposer à l’internaute un résultat le plus proche possible de ses attentes (et de facturer du Adwords mais cela c’est une autre histoire) . Moi Frédéric CAUNES, freelance spécialisés en acquisition de trafic et référencement naturel à Bourg en Bresse et Lyon ai vu l’évolution de ce métier au fur et à mesure que les années passaient.

Au début donc il suffisait de faire un site de de le déclarer pour être référencé convenablement. Quand Google est arrivé les robots utilisaient une logique d’analyse de contenu faite par des robots (comme Altavista) ou de référencement manuel comme pour les annuaires (yahoo etc…) Google a changé la donne en se basant sur une logique de liens avec le principe suivant : si la page est partagée et donc a des liens c’est qu’elle est intéressante et plus elle a de liens plus elle est intéressante.

Il s’en est suivi une génération de prestataires qui ont appris à faire des liens souvent les plus artificiels. Avec le lancement de Google Adsense, on a vu les spécialistes de ces techniques monter des réseaux de sites afin de partager des liens vers des pages qui , du coup, se retrouvaient au top avec une belle bannière Adsense et des sites qui rapportaient des dizaines de milliers d’Euros. La stratégie de Google étant de proposer des outils gratuits et assez libres pour les faire adopter par une majorité d’acteurs avant de les rendre payants, lorsque Adsense est devenu mature la priorité a été de démonter ces réseaux de liens.

On suivi des mises à jour de l’algorithme de Google nommées entre autre Panda et Pingouin qui n’ont cessé de tenter d’améliorer la qualité du résultat. L’intérêt de l’internaute étant toujours intimement lié chez Google à leurs rentrées d’argent, le fait de rendre le référencement naturel de plus en plus difficile à faire entraine une tendance à acheter du Adwords et donc tout va bien dans le meilleur des mondes Google possible.

Alors aujourd’hui que faire ?

La première des choses à faire est de faire des recherches sur internet comme si on était client et de regarder combien de pages sont pertinentes par rapport à ce que l’on fait. Si les vrais concurrents sur son domaine sont inférieurs à 20, c’est jouable, s’il y en a encore sur la dixième page de recherche ce sera couteux et long.

Si vous voulez toujours le faire, je vous conseille de faire appel à un référenceur compétent qui puisse faire une étude de mots clés et de positionnement et de la concurrence. Etudier la difficulté à se référencer est vraiment une tâche de professionnels difficile à improviser sans en avoir fait plusieurs. L’étude doit vous donner la liste des mots clés intéressants pour vous leur volume de recherche, la difficulté pour se référencer dessus, les mots clés des concurrents etc … et permet de déterminer la stratégie de référencement qui va être mise en place.

Comment fonctionne Google ?

Je n’ai pas la prétention de décrire complètement le fonctionnement de Google mais on peut tracer quelques grandes lignes et citer les points important dans l’ordre :

1.     L’ancienneté du site

Plus le site est ancien plus il est facile à référencer. Il existe une limite de deux ans d’existence pendant lesquelles Google vérifie en quelque sorte que vous allez tenir sur la distance et ne pas proposer aux internautes des liens vers des sites qui n’existent plus.

Ce n’est pas une règle absolue et il existe des solutions pour contourner ce problème mais c’est tout de même plus compliqué.

2.     L’importance du Contenu

Aujourd’hui Google apporte une grande importante au contenu. Sans contenu, pas de référencement possible, cela veut dire des pages web de minimum 400 mots (or entêtes et pieds de pages) et en plus grand nombre possible.

La fréquence de publication est aussi importante.

L’optimisation des pages (ni trop ni trop peu) est aussi importante que le contenu, le but de cette optimisation est de faire que les robots de Google comprennent la même chose que l’internaute quand ils parcourent la page. Malheureusement sans formation, ces deux points de vus qui devraient être identique sont souvent très différents.

3.     Les liens hypertextes.

Même si ce critère a perdu un peu de sa force il ne reste pas moins au cœur du moteur. Tout le jeu consiste à créer un maximum de liens naturels afin de montrer que d’autres internautes s’intéressent à nous. Désormais il est important que ces liens soient positionnés sur des pages possédant un univers sémantique concordant avec le sujet de la page d’arrivée. Il faut aussi veiller à n’avoir que très peu d’encres optimisées.

4.     La popularité du site web

Google a lancé depuis ses espions : le navigateur Chrome et l’OS de Smartphone Androïd. Avec eux il est informé des sites qui sont les plus visités. Campagnes de mailing, réseaux sociaux, presse, bouche à oreille, autant de sources de notoriété susceptibles d’amener du trafic qui sera ensuite mesuré pour influencer le référencement de votre site.

Mais le principal est tout de même le contenu : sans contenu de qualité, inutile de faire du partage sur les réseaux sociaux par exemple, cela retombera comme un soufflé mal cuit…

Comment trouver un référenceur compétent ?

Sujet difficile car personne ne vous dira qu’il n’est pas compétent bien sur et pourtant… Avant de jeter toutes vos économies dans le design du site auprès d’un prestataire qui est aussi « super compétent en référencement » demandez lui les sites sur lesquels il n’a réalisé que la prestation de référencement récemment.

J’insiste sur le fait d’avoir aidé des sites récemment car l’état de l’art évolue très vite comme évoqué en première partie.

S’il est difficile de trouver un bon graphiste et un bon référenceur chez le même prestataire prenez un spécialiste de chaque et menez le projet de réalisation du site et de référencement en même temps, cela vous permettra de :

– Ne pas avoir de surprise côté budget

– Ne pas avoir à refaire des parties du site pour le référencement juste après sa réalisation graphique.

Ainsi par exemple les grandes pages utilisant les effets parallaxe très à la mode actuellement ne sont pas favorables au référencement.

Si vous devez privilégier un budget privilégier le référencement au design. Ce n’est pas pour prêcher pour ma chapelle mais un site moyen avec beaucoup de visites vous amènera des retombées alors qu’un très beau site sans personne ne vous amènera jamais rien.

Pour vérifier les dires du référenceur que vous avez en face demandez lui des références clients en correspondance avec votre activité c’est à dire ayant une activité différente mais proche en terme de volumes et de retours attendus. (nb de concurrents, E-commerce ou demandes de devis, etc…). Appelez ces références pour savoir comment cela s’est passé et leurs avis. Si vous n’avez pas un budget illimité, prenez un référenceur qui vous fait également du transfert de compétence. Sans atteindre le niveau d’un pro il est possible d’apprendre à faire de nouvelles pages du site qui soient aussi très bien au niveau optimisation et dans ce cas vous ne repayerez pas pour leur optimisation. De même la production du contenu et aller chercher des liens ou encore faire de la bonne communication facebook s’apprend et si vous n’y êtes pas allergique, vous économiserez et ferez progresser votre site plus que tout autre, n’oubliez pas que votre connaissance de votre métier est une vraie richesse qui ne demande qu’à être exploitée.

Enfin écoutez ce qu’il vous dit, si vous ne comprenez rien fuyez ou que tout semble opaque, un bon référenceur doit parler clairement et se mettre à votre niveau de connaissance du sujet.